Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Les activités du CICR en République démocratique du Congo - juillet à septembre 2007

29-10-2007 Point sur les activités

Un survol des activités entreprises par le CICR sur tout le territoire de la RDC dans les domaines de l'assistance, de la protection, de la diffusion du droit international humanitaire et du soutien à la Société nationale.

 

Introduction 
 

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est une organisation neutre et indépendante. Sa mission, exclusivement humanitaire, est de protéger la vie et la dignité des victimes de conflits armés et de la violence interne, et de leur porter assistance. Dans les situations de conflit, il dirige et coordonne les activités du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Il s'efforce également de renforcer et promouvoir le droit international humanitaire (DIH).

Présent en République démocratique du Congo (RDC) depuis 1978, le CICR maintient une délégation à Kinshasa, des sous-délégations à Goma, Bukavu et Lubumbashi et des bureaux à Kisangani, Uvira et Kalemie.

Au travers de ces structures, le CICR déploie ses activités dans les domaines du rétablissement des liens familiaux, de la protection des personnes privées de liberté et de la protection des populations civiles. Les délégués du CICR portent assistance avec des distributions de biens de première nécessité aux populations vulnérables, déplacées ou qui retournent chez elles, soutiennent les structures médicales, améliorent l'accès à l'eau potable ou favorisent les activités agricoles et piscicoles. Enfin, le CICR soutient les activités de secours de la Croix-Rouge de la RDC.

 
Protection 
 

  Rétablissement des liens familiaux  

Le CICR a continué de développer ses activités traditionnelles de rétablissement des liens familiaux en faveur de personnes qui, suite à une situation de conflit armé ou à une autre situation de violence ou à leurs conséquences directes, avaient perdu le contact avec leurs proches. Celles qui n'avaient aucun autre moyen pour rétablir et maintenir les liens avec leurs familles ont pu bénéficier du service des messages Croix-Rouge (MCR) traités à travers un réseau fonctionnant avec le soutien opérationnel de la Croix-Rouge de la RDC. Dans les zones où le CICR est présent, ce dernier a continué d'identifier des enfants non accompagnés et des enfants sortis des forces et groupes armés afin de rétablir le lien familial et, si l'intérêt supérieur des enfants l'exige, de les réunifier avec leurs proches.

  • 15,062 MCR collectés et 13,135 distribués

  • 128 enfants non accompagnés, dont 60 enfants sortis des forces et groupes armés, réunifiés avec leurs proches

  • 410 cas d'enfants non accompagnés, dont 92 enfants sortis des forces et groupes armés, sont en traitement

  • 202 demandes de recherches ont été traitées, dont 108 positivement. 476 sont encore en traitement et 97 nouvelles demandes ont été enregistrées

  Visite aux personnes privées de liberté  

Afin de promouvoir un traitement humain et des conditions de détention conformes aux lois congolaises et aux standards minima internationaux, le CICR a continué de visiter des personnes privées de liberté présentes dans des lieux de détention permanents et transitoires, principalement à l'Est de la RDC et à Kinshasa.

Tout détenu relevant du mandat du CICR et considéré comme particulièrement vulnérable est suivi individuellement tout au long de son parc ours carcéral. Sont notamment concernées les personnes arrêtées et détenues en relation avec un conflit armé, une autre situation de violence ou pour des raisons liées à la sûreté de l'État.

Comme dans d'autres théâtres d'opérations du CICR, la répétition des visites, les entretiens sans témoin et un dialogue confidentiel et constructif avec les autorités détentrices font partie des modalités de travail en faveur des personnes privées de liberté.

  • 19 visites ont été effectuées dans 13 lieux de détention

  • Suivi individuel pour tous les détenus relevant du mandat du CICR

  • 378 MCR collectés et 362 distribués aux détenus dans le but de rétablir le lien familial

  • Tout en rappelant sans cesse aux autorités concernées leur responsabilité dans la prise en charge des besoins de toutes les personnes privées de liberté, le CICR maintient une assistance ponctuelle en savon, en médicaments de base et en complément nutritionnel aux détenus les plus vulnérables.

  Protection de la population civile dans des zones touchées par des situations de violence armée  

Dans les provinces de l'Est du pays où les populations civiles ont continué d'être touchées par des conflits armés ou d'autres situations de violence, le CICR a maintenu son ancrage permanent sur le terrain et sa proximité avec les populations. Il s'est efforcé de leur apporter assistance et de prévenir toute atteinte à la vie et à la dignité des victimes de guerre et de violences internes au travers d'un dialogue avec les porteurs d'armes et en promouvant le respect du droit humanitaire et des principes humanitaires universels.

 
Assistance 
 

  Santé  

Le CICR a poursuivi son assistance à des centres de santé et des hôpitaux, ses programmes en orthopédie, chirurgie et physiothérapie ainsi que ceux en faveur des victimes de violences sexuelles (VVS).

  • Le CICR a soutenu 4 centres de santé, dans le Nord Kivu, le Sud Kivu et le Katanga, qui ont effectué :

  1. 7,305 consultations curatives

  2. 9,840 vaccinations

  • Le CICR a soutenu 5 hôpitaux, au Nord Kivu et Sud Kivu, qui ont réalisé :

  1. 26,300 consultations curatives externes

  2. 2,602 interventions chirurgicales

  3. 6,817 hospitalisations en médecine interne

  4. 841 blessés de guerre sont soignés dans ces structures

  • 126 patients ont été pris en charge médicalement et chirurgicalement à l'hôpital de Panzi (Sud Kivu) pour soigner des ostéomyélites. 730 séances de kinésithérapie ont été effectuées. Le chirurgien et le physiothérapeute du CICR poursuivent la formation du personnel soignant.

  • Réhabilitation du centre de santé de Matchumbi (Nord Kivu) en cours

  • Réhabilitation de l'hôpital général de Bunyakiri (Sud Kivu) en cours

  Soutien aux victimes de violences sexuelles  

  • Le CICR soutient un total de 23 maisons d'écoute dans le Nord Kivu et le Sud Kivu. 207 femmes y ont été reçues et accompagnées durant le dernier trimestre

  Dans le cadre de la situation d'urgence due au conflit armé au Nord et au Sud Kivu, le CICR assiste ponctuellement :  

  • 6 centres de santé et 3 hôpitaux pour qu'ils puis sent assister les populations déplacées

  • 9 structures (centres de santé, centres de santé de référence et hôpitaux) pour soigner des blessés. Deux chirurgiens du CICR assistent les médecins congolais avec les cas les plus graves.

  • Approvisionnement en eau du bloc opératoire, de la maternité et du laboratoire de l'hôpital militaire Katindo de Goma

  Programme de réadaptation physique  

Le programme de réadaptation physique du CICR a reconduit cette année les contrats de prestation de services avec 5 centres répartis sur le territoire de la RDC : deux centres à Kinshasa (centre orthopédique de Kalembelembe et le centre de rééducation pour handicapés physiques), un à Mbuji Mayi (Hôpital Saint-Jean-Baptiste de Kansele), un à Bukavu (centre Heri-Kwetu) et un à Goma (centre Shirika-La-Umoja). Dans ces centres, blessés de guerre, civils et militaires peuvent avoir accès à une réadaptation physique de qualité.

  • 197 personnes (dont 37 femmes et 24 enfants) ont été assistées

  • 151 nouveaux patients ont été appareillés avec une prothèse

  • 95 nouveaux patients ont été appareillés avec une orthèse

  • 317 cannes anglaises ont été distribuées

  Assistance d'urgence en biens de première nécessité et soutien à la production agricole  

De nombreuses familles ayant tout perdu à cause du conflit peinent à survivre et à reprendre une activité socio-économique. Ainsi, de nombreuses populations ont-elles été assistées au travers de programmes agricoles et piscicoles dans les provinces du Nord, du Sud Kivu et du Katanga.

  • 5,183 familles (25,915 bénéficiaires) ont reçu du matériel de première nécessité (couvertures, vêtements, ustensiles de cuisine, savon, seaux, houes…) dans les provinces du Nord Kivu (Kalembe et Mugunga) et du Sud Kivu (Walungu, Kitembo et Nyabibwe)

  • 800 ménages rentrés chez eux à Moba (Katanga) ont reçu un kit outils pour préparer la terre (ils recevront les semences en novembre)

  • 350 familles de cultivateurs regroupées en 10 associations ont reçu des boutures de manioc et des outils aratoires à Bunyakiri (Sud Kivu)

  • 70 familles de cultivateurs regroupées en 2 associations ont reçu des boutures de manioc, des semences vivrières et des outils aratoires à Minova (Sud Kivu). Cette action est liée au travail contre le flétrissement des bananiers infestées par un virus sur 5 hectares

  • 455 familles regroupées en 13 associations de pisciculteurs ont reçu du matériel pour la réhabilitation de leurs étangs et ont été formées aux techniques de la pisciculture à Mitwaba (Katanga) et à Fizi (Sud Kivu)

  Faciliter l'accès à l'eau  

Le CICR travaille en collaboration avec les structures locales spécialisées pour assurer un meilleur accès à l'eau potable aux populations. Projets en cours :

  Nord Kivu  

  • Projet de réhabilitation de l'adduction d'eau de Pinga en faveur de 13,000 personnes

  • Construction d'une nouvelle station de pompage à Keshero. Elle permettra l'alimentation en eau des quartiers de Ndosho et Katindo en faveur de 100,000 personnes

  • Réhabilitation d'une adduction à Ndjiapanda dans le territoire de Lubero. Elle permettra d'assouvir les besoins en eau d'une population de 25,000 personnes

  • Réhabilitation d'une adduction d'eau à Biambwe sur l'axe Butembo–Manguredjipa en faveur de 12,000 bénéfiaires

  • Amélioration de la qualité de l'adduction d'eau pota ble de Sake en faveur de 30,000 bénéficiaires

  Sud Kivu  

  • Inauguration de l'adduction d'eau de Langala en faveur de 5 localités, soit environ 25,000 personnes

  • Pose d'une adduction d'eau à Burinyi dans le territoire de Mwenga en faveur de 6,200 bénéficiaires

  • Réhabilitation de 23 puits d'eau dans la plaine de la Ruzizi en faveur de 12,000 bénéficiaires

  • Extension de l'adduction d'eau de Kabimba en faveur de 10,000 bénéficiaires en collaboration avec le Service national de l'hydraulique rural (SNHR)

  Katanga  

  • Réhabilitation de l'unité de production d'eau de Kongolo en faveur de 56,500 bénéficiaires

  • Construction de 10 puits dans les territoires autour du lac Upemba en faveur de 20,000 bénéficiaires issus de 5 villages

  • Réalisation de 14 forages équipés de pompe à main dans le territoire de Kabalo en faveur de 27,000 bénéficiaires en collaboration avec la Regideso

  • Construction d'une nouvelle adduction d'eau dans le nord Mitwaba, précisément à Watupembe, pour une population de 2,500 personnes

 
Promotion et diffusion du droit international humanitaire 
 

     

Le CICR a continué de diffuser les notions de base du droit international humanitaire (DIH) auprès des porteurs d'armes, des autorités et du grand public en général.

  Autorités nationales et internationales  

  • 2 séances d'information organis ées à l'intention de 64 députés de l'Assemblée provinciale du

Katanga

  Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC )

Ont assisté à des séances de sensibilisation sur le DIH :

  • 351 officiers présents dans des unités opérationnelles ou dans les régions militaires

  • 195 officiers et sous-officiers de la Garde républicaine basés à Lubumbashi

  • 100 stagiaires (officiers et sous-officiers) de l'École navale de Banana

  • 107 officiers d'État-major en formation continue des cadres au Groupement des écoles supérieures militaires (GESM)

  Forces de la Mission des Nations unies au Congo (MONUC)  

  • 161 officiers, sous-officiers et hommes du rang du bataillon béninois basé à Kalemie ont assisté à des séances de sensibilisation sur le DIH

  Police nationale et Forces de sécurité  

  • 3 séances portant sur les principes humanitaires et les droits de l'homme ont été organisées à l'intention de 110 éléments de la police nationale congolaise à Kalemie, Kisangani et Masisi

  Société civile  

  • 2 séances d'information organisées à l'intention de 148 membres de la société civile de Goma, de la Baraza la Wazee du Nord Kivu ainsi que de la société civile et d'ONG locales de Kisangani

  • 1 séance de sensibilisation a été organisée au profit de 29 journalistes à Kisangani

  • 2 séances d'information organisées à l'intention de 79 volontaires de la CRRDC à Kalemie et Masisi

  • 4 communiqués de presse ont été distribués aux médias locaux et internationaux

 
Coopération avec la Société nationale de la Croix-Rouge de la RDC 
 

Au cours des trois derniers mois, le CICR a apporté un soutien financier et technique pour la réalisation des programmes suivants :

  Rétablissement des liens familiaux  

  • 130 volontaires ont suivi 7 sessions de recyclage dans 5 provinces

  Préparation et réponse aux urgences  

  • Financement des 11 tournées des chefs de division provinciaux de gestion des catastrophes

  • 120 chefs d'équipe formés en évacuation de blessés en situation d'urgence dans 3 provinces (Nord Kivu, Sud Kivu et Équateur)

  • 43 formateurs provinciaux en premiers secours à base communautaire formés / recyclés dans 5 provinces (Nord & Sud Kivu, Kasaï occidental & oriental et Équateur)

  • Remise de 70 trousses de secours d'urgence

  Diffusion / sensibilisation  

  • 280 diffuseurs de la CRRDC ont reçu une formation de formateur dans 7 provinces

  • 15 séances de sensibilisation organisées avec le public externe dans les 11 provinces

  Assistance aux plus vulnérables  

  • 6 microprojets de la CRRDC ont été financés

  Appui structurel  

  • Appui à l'organisation de la session du comité central de la CRRDC

  • Production de 5,000 exemplaires des textes juridiques de la CRRDC

  • Appui à la formation de 30 cadres du secrétariat général et du comité de direction de la CRRDC sur le fonctionnement de la CRRDC et sur le leadership

  • Remise de trois motos aux comités provinciaux du Bandundu, du Maniema et de l'Équateur

  Délégation du CICR en République démocratique du Congo  

  Tél. : +243 81 700 60 60 / 61 ou + 243 099 831 32 82  

  Fax : + 871 762 871 026  

  Courriel délégation : kinshasa.kin@icrc.org